Dans le cadre de la réhabilitation des tours administratives A et B du plateau, plusieurs dispositions ont été prises par le gouvernement ivoirien. Ces mesures prennent en compte la construction de nouveaux bureaux pour la relocalisation temporaire des usagers des deux tours devant être réhabilitées.

Situé sur le site dénommé ex-LANEMA en face de la base de l’ONUCI de SEBROKO, de nouveaux bureaux sont en cours de construction par l’entreprise PFO Africa sous le contrôle du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD). Il s’agit de huit (8) bâtiments R+1 et R+2 répartis en quatre (4) grands blocs pour un total de plus de 280 bureaux pouvant accueillir environ 850 agents.

Ouvert en novembre 2016, les travaux de construction de ces nouveaux bureaux en matériaux préfabriqués, sont en cours d’achèvement. C’est pour se rendre compte de l’évolution effective du chantier que les premiers responsables des ministères concernés par cette relocalisation ont entrepris une visite sur le terrain le mercredi 24 mai 2017. Il s’agit des Ministres BAKAYOKO Ly Ramata de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Kandia CAMARA de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique et  Claude Isaac DE de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme.

La visite conduite par M. Bertin KOUAME, Chef de Service Contrôle de Travaux au Département Travaux de Bâtiments (DTB) du BNETD, et M. Klinnan KONE, Chef de mission BNETD sur le projet, a permis à la délégation du gouvernement de constater avec satisfaction, les bureaux neufs et quasiment équipés devant accueillir les agents. Suite à cette visite, les membres de la délégation ont tenu à féliciter tous les acteurs du chantier pour le travail accompli et souhaité que les délais de fin des travaux prévus pour le début du mois de juin 2017 soit respectés.

Rappelons que ce site composé de bâtiments modulaires servira de centre administratif de transit durant la période de réhabilitation des tours A et B de la cité  administrative construite au lendemain des indépendances. Le taux d’exécution des travaux est estimé à plus de 90%.

Tags: