Dans le cadre global de la modernisation de ses outils et méthodes de gestion, le Trésor Public a procédé, le mardi 13 juin 2017, au lancement de son projet d’audit de l’application comptable ASTER et d’audit sécurité, fonctionnel et organisationnel de tout son système informatique. Pour mener à bien cette importante opération, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique a fait appel à l’expertise du Bureau National d’Études Techniques et de Développement (BNETD). Le BNETD aura également à sa charge l’élaboration du Schéma Directeur du Système d’Information du Trésor Public. Une action érigée en projet pour un suivi rigoureux dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Stratégique de Développement 2016-2020 du Trésor Public.  

La cérémonie a eu lieu au 7ème étage de l’immeuble Sogefiha en présence du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique M. ASSAHORÉ Konan Jacques et de M. Kinapara COULIBALY, Directeur Général du BNETD qui était accompagné de M. Yatié DIOMANDE, Directeur du Centre d’Information Géographique et du Numérique (CIGN), et de plusieurs experts. 

Situant le contexte de cet audit, le premier responsable du Trésor Public a indiqué qu’après 15 années de mise en production effective de ASTER, progiciel de gestion de la comptabilité de l’État, il était primordial d’évaluer ce dispositif au regard de son caractère sensible pour l’activité comptable. Cette évaluation, a poursuivi M. ASSAHORÉ, devra porter sur les programmes, les données, les paramètres, la documentation, les habilitations ainsi que les infrastructures utilisées pour le fonctionnement de cette application informatique dont les restitutions comptables permettent principalement d’établir le bilan financier de l’État, à travers le Compte Général de l’Administration des Finances. 

Selon lui, le choix du BNETD pour conduire ces différentes opérations a pour but de renforcer le partenariat entre les deux Institutions dans la mesure où ce Bureau d’Etudes avait remarquablement réalisé en 2015 l’audit sur trois applications informatiques utilisées par le Trésor Public, à savoir REM, RESH et GAMAT. 

Pour sa part, le Directeur Général du BNETD a salué son homologue du Trésor Public pour la marque de confiance placée en sa structure. Il a réaffirmé la disponibilité de sa structure à contribuer à la réalisation de l’ambition du Président de la République, de faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020 en mettant son expertise à la disposition de l’Etat et ses démembrements.

Aussi-a-t-il rassuré le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Public, qu’une équipe pluridisciplinaire alliant compétence et expérience sera chargée de l’exécution de ces projets. Cette équipe sera appuyée par des experts  consultants nationaux et internationaux. « Je tiens à vous assurer que cette équipe réalisera, selon les règles de l’art, toutes les tâches nécessaires à l’atteinte des objectifs desdits projets », a affirmé M. Kinapara COULIBALY. Après les allocutions, M. Hien Martin SIE, Chef de Service développement des e-services au CIGN, a présenté la méthodologie et les grandes lignes de la réalisation de ces projets dont l’exécution  durera 5 mois.

Tags: