Le Directeur Général du BNETD propose un management s’adaptant à toute circonstance économique impromptue

La deuxième édition du Symposium d’ingénierie pour l’Afrique (ESA) s’est tenue du 11 au 12 mai 2017 à Marrakech, sous le thème « L’ingénierie au service de la prospérité en Afrique». Environ 300 experts parmi les acteurs les plus influents provenant de plus de 30 pays africains ont participé à ce symposium.

Cette rencontre à laquelle a également pris part le Directeur Général du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD), M. Kinapara COULIBALY, a rassemblé de nombreux experts de haut niveau provenant de plus de 30 pays africains. Elle a donné aux participants, l’opportunité de rencontrer des experts distingués et des intervenants de haut niveau de plusieurs secteurs clés, tels que le bâtiment et l’infrastructure; l’industrie, la chimie; l’extraction et le phosphate; l’architecture et l’urbanisme; le pétrole et le gaz; la finance et banque; l’ingénierie et le conseil; la puissance et l’énergie; le climat et l’environnement; la technologie et internet; l’éducation et la recherche; l’entrepreneuriat et l’innovation.

Le programme de cette édition a mis l’accent, à travers ses différents panels, sur les thématiques diverses et les enjeux d’envergure auxquels le continent africain fait face. Ainsi, la diversité des sujets abordés a permis aux leaders des secteurs public et privé présents de partager leurs réflexions et leurs expériences grâce au networking, aux débats intellectuels et aux opportunités de business ouvertes à l’occasion.

M. Kinapara COULIBALY a saisi cette plate-forme d’échanges pour donner sa vision lors de la plénière sur le thème "Saisir les opportunités de croissance en Afrique". S’exprimant sur ce sujet, le Directeur Général du BNETD a préconisé, un management des leaders africains qui s’adapte à toutes les circonstances économiques et politiques impromptues. « Il est important pour un leader de faire des prévisions. Mais la flexibilité doit amener celui-ci à se préparer à faire face à toutes situations imprévues en réagissant promptement pour atteindre les objectifs visés », a-t-il déclaré.

Cette manifestation dédiée à l’excellence en Afrique a été organisée à l’initiative du groupe Jacobs Engineering S.A (JESA), une joint-venture du groupe marocain OCP, et de la société américaine Jacobs Engineering Group. Les organisateurs de l’événement sont partis de l’idée que «la transformation du continent africain tout en affirmant l’approche de la coopération Sud-Sud ne peut être renforcée que lorsque la prochaine génération de jeunes professionnels, innovants et engagés, aura sa place dans l’échiquier». Il a donc été question, lors de ce symposium, de formuler une nouvelle vision du développement du continent, de remettre en question les perspectives établies et aller de l’avant pour conduire le changement en Afrique.

Tags: